Evenements

Blacklight: Tango Down (Présentation Presse)

btd-minify

Il y a une dizaine de jours, j’ai eu la chance d’être convié à une présentation du jeu Blacklight: Tango Down par les équipes d’Ignition Entertainment. Si vous ne le savez pas encore, Blacklight: Tango Down est un FPS multijoueur développé par Zombie Studios et qui sera disponible uniquement en version dématérialisée dès cet été sur le Xbox Live Arcade pour la Xbox 360, le PSN pour la PS3, et sur les plateformes habituelles côté PC. Après le succès de Battlefield 1943 et quand on voit que certains jeux téléchargeables rivalisent sans problèmes avec les jeux dits « normaux », le mode de diffusion n’est peut-être pas aussi illogique qu’on pourrait le croire…

Graphiquement, le jeu est plutôt agréable à l’oeil (il faut bien évidemment aimer les ambiances futuristes) et le moteur Unreal Engine 3 est utilisé à bon escient sans pour autant être poussé dans ses derniers retranchements. En revanche, certaines textures sont assez moches et les équipes de développement vont avoir du pain sur la planche pour sortir un jeu visuellement irréprochable à la date prévue.

Dans la version pre-bêta qui nous était présentée, nous pouvions essayer trois cartes et deux modes de jeu (deathmatch et domination) mais Blacklight: Tango Down proposera plusieurs modes de jeu, dont un mode en coopération jusqu’à 4 joueurs intitulé Black Ops. Ce dernier ne m’ayant pas été présenté, passons tout de suite à l’autre versant du jeu: les combats purs et durs permettant à 16 joueurs de s’affronter sur 12 cartes au travers 7 modes.

Pour avoir pu tester le jeu sur PC et Xbox 360, la jouabilité est vraiment très bonne (même si l’on sent qu’elle est encore perfectible) avec quelques ajouts plutôt sympathiques. Il faut tout d’abord savoir que vos fait d’armes vous rapporteront des points d’XP (comme chez les autres gros concurrents): plus votre grade sera important, et plus vous pourrez personnaliser vos armes ainsi que votre soldat. Et c’est là par exemple que vous pourrez agir sur son uniforme et ses armes, et donc son poids: ce dernier aura une incidence sur la durée pendant laquelle votre personnage pourra courir (une jauge se vide lors de l’utilisation, puis se recharge automatiquement au bout de quelques secondes): c’est un peu déstabilisant au départ quand on ne le sait pas, mais le principe fonctionne bien. De la même manière, votre soldat porte constamment un casque bourré d’électronique. Ce dernier est très sensible aux grenades EMP (qui vous rendront aveugles un court instant), mais vous permettra également d’utiliser le HVR, une sorte de fonctionnalité vous permettant de voir à travers les murs et ainsi de connaître le positionnement de vos ennemis et de vos coéquipiers. Ici encore, l’utilisation est liée à une jauge et il vous sera impossible de tirer tout en utilisant cette vision…

Enfin, pour avoir pu discuter quelques minutes avec Jared Gerritzen, lead designer du jeu, ce dernier m’a assuré qu’il n’y aura pas de DLC pour le jeu. Bien évidemment, il y aura un suivi du jeu dans les mois suivant sa sortie afin de corriger les bugs ou de parfaire l’équilibre des parties, mais le studio a préféré prendre son temps pour inclure toutes les cartes et modes de jeu dans la version finale de Blacklight: Tango Down. Une bien bonne idée…

Cliquez pour commenter

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les derniers articles

En haut