Tests

[Test] Dead Space (iPhone)

dead-space-minify

Testé en version 1.0.1 sur la version commerciale de Dead Space sur iPhone 4. Disponible sur l’AppStore.

Pour créer cet épisode nomade permettant aux fans de la licence de faire le lien entre Dead Space 1 et 2, Electronic Arts a confié le développement au studio IronMonkey, déjà à l’oeuvre sur les adaptations de Mirror’s Edge, Need For Speed Undercover ou encore Les Sims 3. Dans cette aventure inédite, le joueur prend le contrôle de Vandale et part arpenter les couloirs de La Méduse (la station du second volet) sous les ordres de Tyler, un illuminé de l’Unitologie. Bien évidemment, cette mission de sabotage aura des effets secondaires dévastateurs puisque les Nécromorphs vont refaire leur apparition…

Ce qui frappe au premier abord dans cette version de Dead Space, ce sont bien évidemment les graphismes qui ont rarement été aussi beaux et soignés sur les machines d’Apple. Les ennemis sont un peu moins travaillés, notamment leurs animations, mais le tout reste très agréable à l’oeil. La partie audio joue également un rôle important dans l’ambiance du jeu et l’utilisation d’écouteurs est plus que recommander pour s’immerger et profiter des bruitages (les cris, les râles, …), mais également de la bande-son dont certains thèmes sont directement issus des versions consoles. En revanche, pour ceux qui ont quelques difficultés avec l’anglais et qui vont chercher à se focaliser sur les sous-titres (en français) pour avoir des indices et/ou instructions, il est assez pénalisant de noter un certain retard dans leur affichage…

Côté jouabilité, le titre a également été très bien pensé avec un stick virtuel gauche pour se déplacer, un autre à droite pour orienter la caméra et un simple tapotage sur Vandale lui permettra de réaliser un demi-tour, chose impensable sur consoles. Une double pression sur l’arme permet de recharger, une action automatisée si votre chargeur se vide, le Cutter Plasma change de position (horizontale / verticale) en penchant légèrement le périphérique, la stase s’active via une pression sur le réservoir situé dans le dos de votre combinaison, et le changement d’armes se fait assez rapidement en passant par un menu (attention cela ne met pas le jeu en pause), menu qui vous laissera également la possibilité d’obtenir l’indicateur de chemin au sol. Comme vous le voyez, tout ce qui a fait le succès de Dead Space sur consoles se retrouve dans ce spin-off portable même si certains défauts pourraient en décourager plus d’un. A commencer par les combats qui peuvent rapidement se révéler assez brouillons, entre les tirs dans tous les sens, les attaques frontales (ou fourbes), les créatures difficiles à voir dans la pénombre ou encore les séquences de combats au corps-à-corps qui vous demanderont de faire glisser votre doigt sur l’écran dans telle ou telle direction. Ajoutez à cela quelques ralentissements quand les ennemis se font trop présents, et vous allez très vite relativiser l’expérience de jeu…

En difficulté normale, comptez 4 à 5 heures pour venir à bout de l’aventure, sachant que vous pourrez recommencer en difficulté supérieure. Le scénario en lui-même ne vous apprendra quasiment rien sur la mythologie Dead Space, si ce n’est la « surprise » de découvrir qui se cache derrière le masque de Vandale. En revanche, il est assez déplorable de voir le nombre de DLCs payants proposés par l’éditeur: jusqu’à 4 € pour obtenir 20 Points de Force, des Points généralement assez difficiles à obtenir en jeu et qui vous permettent d’améliorer votre armure et vos armes. Rassurez-vous, il est également possible d’acheter un DLC pour débloquer des crédits (pour l’achat de munitions par exemple) au cas où vous n’en trouviez pas assez sur les corps de vos ennemis, voire des Modules exclusifs!

Malgré ce « léger » détail, Dead Space sur iPhone reste un tour de force magistral et laisse augurer du meilleur pour les futurs jeux à venir sur l’AppStore. D’aucun pourront arguer que les couloirs se ressemblent énormément, que le scénario, aussi rachitique soit-il, n’apporte rien à la saga, mais il est finalement impossible de ne pas prendre de plaisir en jouant à ce Dead Space. Et c’est bien là l’essentiel, non ?

Mon avis

Par , le ()

Note: 8 sur 10

3 commentaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les derniers articles

En haut